Le bouddha de banlieue, Hanif Kureishi

Publié le par L'Emile

Titre original  : The Buddha of Suburbia     [1990]           
Genre : roman étranger
D'où sort-il ? J'avais pris un livret à la Librairie Kléber avec les parutions ou rééditions de l'été et le titre m'a attirée



RESUME :
Londres, fin des années soixante-dix. Haroon Amir, dandy indien de banlieue, enseigne le bouddhisme à des Londoniens néophytes et ébahis. Expériences sexuelles, culturelles et hallucinogènes se mêlent gaiement pour le plus grand plaisir de Karim, fils du Bouddha. Mais celui-ci est tiraillé par sa double origine, indo-musulmane et anglaise. D'un côté, il y a la communauté "paki", en mal d'intégration avec l'oncle Anwar, Jamila la cousine militante et Changez, l'époux déboussolé. De l'autre, sa famille anglaise, en mal de repères, mais débrouillarde et ambitieuse. Au milieu, Londres, ses étoiles et la célébrité en perspective. Karim se lance alors dans le grand bain. Mais très vite arrivent les années quatre-vingt. Haroon, adepte du taoïsme et du Kama-Sutra, quitte le domicile conjugal pour une ex-baba devenue designer branchée, c'est désormais le temps de la réussite à tout prix.



MON AVIS SUR CE LIVRE :
Hanif Kureishi a l'art de taper juste. J'ai aimé certaines scènes très drôles, voire hilarantes. Ce roman, fortement autobiographique, est parfois décousu mais l'auteur analyse finement l'époque des années 70-80 en Angleterre, avec un véritable sens de la dédramatisation. Les portraits des personnages sont très beaux, très complets, saisissants.La transformation physique et psychologique de Karim est au coeur du livre et se mêle parfaitement à l'évolution de Londres à cette époque.
Petit bémol : La traduction aurait pu être meilleure.



POUR QUI ?
Pour ceux qui ont envie de découvrir une confrontation culturelle et intergénérationnelle dans le Londres des années 70-80. Pour ceux qui souhaitent lire une critique de l'époque écrite avec empathie, où le style est incisif, ironique et dans laquelle les faits les plus graves sont traités avec beaucoup d'humour et de recul. La richesse des détails et des anecdotes donne de l'ampleur à ce livre que j'ai adoré.



Le Bouddha de banlieue a reçu le Whitbread Award en 1990.

Citation de Salman Rushdie : "Voilà exactement le roman que l'on pouvait espérer qu'Hanif Kureishi écrirait : sauvagement irrévérencieux et insolent, mais fondamentalement
émouvant et plein de vérité. Et vraiment très drôle."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article