Le passeur, Lois Lowry

Publié le par L'Emile

Titre original : The Giver         [1992]           
Genre : Science fiction aux allures de conte philosophique
D'où sort-il ? Sur les conseils avisés de Sylvia, je l'ai emprunté à la bibliothèque.

Le_passeur.jpg

RESUME
: Dans le monde où vit Jonas, la guerre, la pauvreté, le chômage, le divorce n'existent pas. Les inégalités n'existent pas. La désobéissance et la révolte n'existent pas. L'harmonie règne dansles cellules familiales constituées avec soin par le comité des sages. Les personnes trop âgées, ainsi que les nouveaux-nés inaptes sont "élargis", personne ne sait exactement ce que cela veut dire. Dans la communauté, une seule personne détient véritablement le savoir : c'est le dépositaire de la mémoire. Lui seul sait comment était le monde, des générations plus tôt, quand il y avait encore des animaux, quand l'oeil humain pouvait encore voir les couleurs, quand les gens tombaient amoureux. Dans quelques jours, Jonas aura 12 ans. Au cours d'une grande cérémonie, il se verra attribuer, comme tous les enfants de son âge, sa future fonction dans la communauté. Jonas ne sait pas encore qu'il est unique. Un destin extraordinaire l'attend. Un destin qui peut le détruire.



MON AVIS SUR CE LIVRE : J'ai adoré. C'est un livre vraiment passionnant, qui en dit long sur l'évolution du monde. L'auteur nous présente une vie qui sembre de prime abord parfaite. Mais en creusant un peu, on s'aperçoit qu'il manque énormément de choses. Le sujet de la société entièrement contrôlée est récurent en science-fiction et d'habitude, je n'accroche pas trop. Mais là, il y a quelque chose de différent : tout d'abord, l'écriture est agréable et cela rend le récit très fluide. On entre peu à peu dans le monde de Jonas et on découvre à quoi son avenir est voué. Cela m'a beaucoup fait penser au roman 1984, de George Orwell, mais à vrai dire, je préfère Le Passeur, car l'ambiance, quoique similaire, y est moins oppressante. J'ai aussi apprécié la structure du livre, découpé en courts chapitres. C'est véritablement une oeuvre qui peut se lire à tous âges et que je recommande fortement. J'ai d'ailleurs découvert que Le Passeur faisait partie d'une trilogie comprenant également L'Elue et Messager, que je vais m'empresser d'emprunter à la bibliothèque.



POUR QUI ? Pour ceux qui veulent découvrir un sujet si connu de science-fiction, repris de manière habile et originale, du point de vue d'un enfant de 12 ans. Je pense que c'est un livre qu'on ne lit pas qu'une fois et qu'au contraire, il faut le réouvrir plusieurs fois pour en sonder les différents degrés de lecture qui se présentent à nous selon l'âge auquel on l'a entre les mains.



Le Passeur a reçu la Newbery Medal en 1994.

Publié dans classiques anglophones

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article