Toutes les familles sont psychotiques, Douglas Coupland

Publié le par L'Emile

Titre original : All families are psychotic               [2001]                 
Genre : roman
D'où sort-il ? Emprunté à la bibliothèque avec quelques autre Coupland ^^

157928_2702820.jpg

RESUME : L'histoire se déroule en 2001, en Floride où une famille de Canadiens, les Drummond est par miracle réunie pour le départ dans l'espace de la cadette, Sarah, membre de la Nasa. Dans ce livre, on croise ses deux grands-frères, Wade (le plus âgé), trafiquant en toutes sortes et mari de Beth, jeune-fille hyper croyante enceinte de leur enfant, et Bryan, le second, pathétique et maladroit, qui tente à tout prix de faire durer la relation minable qu'il a avec Shw (oui, vous avez bien lu, SHW!), qui elle aussi est enceinte, mais veut vendre leur bébé. Puis, il y a Janet, joue la jolie femme potiche. Et bien croyez-le ou non, mais tous ces personnages (et quelques autres encore) vont se retrouver après plusieurs années de séparation : "divorce, Sida, drogue, lettres anonymes, coups de feu, chantage, marché noir... sous la plume de Coupland, la comédie burlesque devient une épopée moderne, une satire irrésistible de notre époque vue à travers la folie d'une famille américaine moyenne" (4è de couvertue de l'édition Au Diable Vauvert).



MON AVIS SUR CE LIVRE : On retrouve assurément la patte de Coupland : un style fluide et léger mais un fond tout à fait sérieux, au-delà des apparences. Les personnages, comme toujours chez l'auteur, sont très attachants : j'ai été ravie de lire que l'un des protagonistes principaux (voire LE principal) est une femme de 65 ans. Ce n'est pas souvent le cas dans des histoires aussi déjantées. J'ai beaucoup apprécié les critiques, très bien cachées sous la plume délicate de Coupland : entre Sarah, handicapée envoyée dans l'espace justement grâce à son handicap et sa "petite corpulence" et Norm, qui meurt en plein Disney Word... Je pense que je vais bientôt m'attaquer à Microserf qui a pour sujet le milieu de la Haute Technologie.

Mais le plus savoureux est la dénonciation de liens familiaux fictifs : Wade déteste Ted et Ted a peur de Wade. Ted dénigre totalement Bryan et celui-ci ne cherche plus depuis longtemps à lui plaire. Le père battait ses enfants lorsqu'ils étaient plus jeunes et leur relation est à jamais brisée. Ted n'a et n'a eu d'admiration que pour Sarah, sa dernière, qu'il a toujours vue comme un génie et la fille parfaite.
Pendant leur voyage à travers la Floride, Wade, Bryan et Ted vont pourtant être réunis et j'avais peur que l'auteur se laisse aller à une sorte de mievrerie en réconciliant tout le monde, mais non ! Au contraire, on se déteste encore plus et Coupland démontre dans certains cas l'absuridté d'une telle importance accordée aux liens familiaux, qui souvent n'existent plus depuis bien longtemps.

Un roman que j'ai donc beaucoup aimé, mais pas mon préféré de Coupland (en fait ce sont Hey, Nostradamus! et Girlfriend dans le coma que je n'arrive pas à départager). Il est drôle, il est loufoque, il est dingue, mais il va aussi plus loin, et c'est ça que j'aime chez cet auteur : derrière un récit apparemment sympa, la verve de Coupland sert une critique de notre société acide et pointue.



POUR QUI ? Pour ceux qui ont aimé les autres livre de Coupland. Pour ceux qui veulent le découvrir. Pour ceux qui souhaitent ouvrir les yeux sur notre société, pour réprendre la phrase sur la 4è de couverture : "divorce, Sida, drogue, lettres anonymes, coups de feu, chantage, marché noir...".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article